23/07/2024

En souvenir de Georges, par F5RRB Jean-François, F6GDL Roland

et de votre serviteur F0DMG Pascal.

De F5RRB Jean-François.

Mon cher Georges,

Je n’ai jamais pu vous tutoyer, j’avais trop de respect pour vous. Nous nous sommesconnus j’avais à peine 30 ans, vous passiez de temps en temps à  mon travail et je vous savais radio-amateur. Le temps a fait le

reste et grâce à votre aide et aussi à celle de Michel F1FCS, René F6BIL, Paul F5PKS, Daniel F6FTC, Alain F5RUL je suis devenu à  mon tour F5RRB. Au travail mon intérêt pour la radio m’avait emmené à prendre des responsabilités pour le test de produits radio dans une usine Marocaine de mon employeur. Fidèle ami vous m’aviez beaucoup aidé au début pour acquérir la rigueur nécessaire dans les mesures RF. Rapidement nous avions compris que nous pouvions mettre nos compétences en commun, c’est ainsi que naquit la carte de mesure de pression atmosphérique que le relais R6 du Mont-Saint-Vincent utilisa en donnant grâce à vous les mesures en synthèse vocale. Puis vous lanciez le projet d’un relais local UHF, j’eus le privilège de développer la carte logique associée. Cette carte équipe désormais notre cher relais R6 F1ZDK et il faut maintenant maintenir cela sans vous car vous avez rejoint les étoiles, heureusement je peux compter sur les copains qui sont toujours présents. J’avais toujours plaisir à venir vous rencontrer avec votre adorable épouse quand la maladie a commencé à vous affaiblir. Continuez de veiller sur nous depuis là-haut Georges.

Jean-François – F5RRB

Par Roland-F6GDL.

 » J’ai connu F1DRW en 1975.  Nous étions une petite équipe ce jour là, à passer notre examen radioamateur au centre FPA des Rompois, entre Montceau et  Blanzy (directeur F8TV) où il existait un petit radio-club. Quand l’examinateur nous posait des questions, Georges qui était présent et qui venait juste d’obtenir son indicatif F1, avait tendance à répondre à notre place…HI. Je le revois verser le champagne dans les coupes à la fin, ( la cigarette aux lèvres…) sans attendre les résultats ou plutôt l’avis de l’examinateur, qui s’était déplacé sur place comme ça se faisait à l’époque. » Nous tous avions obtenu notre indicatif en F1DUXX. Georges était un  OM hyper compétent techniquement, nous lui devons beaucoup et notre communauté R.A. du 71 se doit de ne jamais l’oublier. »

F6GDL

Par F0DMG Pascal

Georges,

Un grand Monsieur, impressionnant par ses connaissances techniques, par sa gentillesse, oui comme Jean-François F5RRB l’évoque plus haut, impossible de le tutoyer, nous avions tellement de respect envers l

A gauche André F9TJ, au centre Georges F1DRW, à Droite Jean F6EZF. Aujourd’hui, parmi les étoiles ils doivent encore parler radio ensemble, mais à nous, ici bas ils nous manquent tellement.

lui. De nombreux Radioamateurs, comme moi même d’ailleurs, ont bénéficié, de conseils, d’explications, voir de coups de mains. Georges savait partager ses connaissances et son expérience. Nous lui devons tous beaucoup. Quand j’enclenche notre relais VHF, R6 de Mont-Saint-Vincent, c’est à Georges que je pense, il a tellement œuvré pour notre petite communauté de passionnés. Mon dernier QSO (contact radio) avec lui, c’est sur notre R6 justement qu’il a eu lieu. A l’époque je résidais au Creusot et j’étais parti faire une balade avec mon Berger Allemand, sur les hauteurs de la Chaume, lieu qui surplombe le Creusot. J’avais mon FT817 en bandoulière. Arrivé au sommet, J’effectuais un appel en direction du relais. C’est Georges qui me répondit, les politesses d’usage faites, la conversation s’est engagée sur la technique, mais pas sur la HF (Haute Fréquence), dada des radioamateurs, mais sur la BF (basse Fréquence), l’audio si vous aimez mieux. J’avais expliqué à Georges que je travaillais à adapter des micros sur la sonorisation que j’avais mis à disposition de l’association pour laquelle j’œuvrais. Ce fut littéralement un régal, les qualités et les caractéristiques de tous les micros disponibles sur le marché de la sonorisation, des conseils pour faire les bons choix. Comme quand il nous parlait de technique radio (même si parfois j’avais du mal à suivre, vu le niveau des discussions), j’ai littéralement bu ses paroles. Plus tard j’ai pu voir qu’il avait raison dans ses conseils, tout s’est révélé judicieux et exact, j’ai gagné beaucoup de temps. HF ou BF, il était une référence pour nous tous. Jean-François F5RRB et Roland F6GDL, sont les dignes héritiers de Georges, je sais qu’ils sont modestes, mais tant pis si je me fais engueuler, ce sont des OMs du même bois, pour faire évoluer notre passion au bénéfice de tous! Georges doit être fier de voir que ces deux là, continuent en passant beaucoup de temps et fournissant beaucoup de travail et d’énergie, pour nous tous et pour notre passion. Merci à vous deux les copains. A travers vous, George est toujours avec nous.

La mort du jardinier n’est rien qui lèse un arbre. Mais si tu menaces l’arbre, alors meurt deux fois le jardinier. Antoine de Saint Exupéry

F0DMG-Pascal

2 thoughts on “Hommage à un grand (très grand ) Monsieur, à Georges F1DRW.

  1. Très bel hommage à Georges que j’ai connu dans les années 90 afin de préparer mes prises de micro sur le Relai de Montceau tous les samedis matins pour 1 h de « préparation à la licence » pour les SWL,s . Merci à vous 3 pour ces souvenirs et photos ….

    1. Merci sincèrement pour votre petit mot et une sympathique contribution à cette page pour notre copain Georges. 73s Cordialement, à vous retrouver très bientôt sur notre R6. Pascal F0DMG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link