23/07/2024

Un petit article dédié à un journaliste du Creusot qui, sans aucun doute, se reconnaîtra, et qui s’inquiète pour ma santé.

Vous affirmez que je passe beaucoup de temps devant mon écran. Je sais que ce n’est pas votre cas, vous qui braviez les turbulences du Salon de l’Agriculture ce samedi, avec courage et abnégation pour ramener de quoi écrire un bon article sur la présence de la Bourgogne à ce salon.

J’ai donc décidé à mon tour de rédiger un article, mais pas pour parler du salon de l’agriculture. Je réside maintenant à la campagne, près des vaches, des ânes, des chevaux, des poules, là où à l’époque des foins, on entend les tracteurs, avec le bonheur de sentir l’odeur de l’herbe coupée. Il y a aussi ici de très bonnes choses. Nos paysans font partie de notre vie et de nos familles à tous.

Courage et soutien à eux devant l’incohérence et l’inconséquence de ceux qui nous gouvernent et qui n’écoutent plus le bon sens de nos agricultrices et agriculteurs.

Bon revenons à nos vaches, oups, excusez-moi, à nos moutons!

Vous allez alors vous poser la question : comment occupe-t-il son temps hors des algorithmes d’internet ? C’est avec plaisir que je vais vous dévoiler la plus grande partie de mes occupations qui ne demandent pas de connexion!

Photo Pascal F0DMG , être radioamateur c’est aussi du sport!
Photo Pascal F0DMG

En premier lieu, et toujours pour vous rassurer, vous n’êtes pas sans savoir que je dispose d’un indicatif Radioamateur, attribué par notre administration de tutelle. C’est pour moi une passion depuis l’époque de mes 10 ans, où j’ai vu à la télévision le film « Si tous les gars du monde », magnifique film de Christian Jaque. Et oui, je suis vieux, le noir et blanc, c’était il y a bien longtemps, dans les années soixante. Cette passion pour la radio et pour la communication est toujours en moi des décennies plus tard. Certes, l’informatique a fait une entrée importante dans le « shack », (la station radio).

Photo Pascal F0DMG

J’expérimente et je monte des antennes, domaine complexe où la physique se conjugue avec la mécanique, croyez-moi, on y passe beaucoup de temps. Je réalise également quelques montages électroniques, comme tout radioamateur. Mais ma vie de nouveau retraité ne se résume pas à cela, et je vais encore vous rassurer.

Ce journaliste m’écrit, « Il ne vous aura pas échappé, puisque vous passez beaucoup de temps sur internet », j’en conclus qu’il s’inquiète pour ma santé mentale vu le temps que je passe devant mon écran. Je prends donc la plume et le temps pour rédiger ce petit article afin de le rassurer. Non, Monsieur le journaliste, je ne suis ni addict, ni atteint de cyberdépendance, et je ne souffre pas non plus de « gaming disorder ». Vous voilà rassuré !

Il se trouve que mon père, qui vient de disparaître il y a quelques mois, m’a transmis, enfant, l’amour de la nature et de la pêche (aujourd’hui, no-kill). Mon épouse et moi pratiquons la pêche à l’anglaise et la pêche des carnassiers aux leurres (toujours no-kill). Cela me donne une idée pour un prochain article sur ces pratiques halieutiques.

Photo Pascal F0DMG


Nous terminons l’aménagement de la maison que nous venons d’acheter, et cela aussi est chronophage. Disposant d’un terrain d’une belle surface, je cultive mon jardin (passion également héritée de mon père), la terre nous enseigne beaucoup.

Nous pratiquons le VTT dans nos magnifiques paysages de campagne, là où, quand on croise des personnes, on se salue encore en souriant. Ce n’était plus le cas au Creusot, et nous redécouvrons une vie avec des sourires !

J’aime aussi la musique baroque et je consacre du temps à la lecture. J’aime les livres et les bons auteurs, cela aussi prend du temps. Je fais aussi de la photo, mais pas n’importe lesquelles. Ma passion pour l’aviation m’a entraîné vers la photo des machines volantes.

Photo Pascal F0DMG
Photo Pascal F0DMG

Vous avez compris que ma vie , n’est pas consacrée à relater des faits divers ni des faits politiques. J’écris plutôt ici, sur les moments de passion que je vis pleinement, mais aussi sur les moments d’amitié, présents ou passés, que je partage en souvenir de ceux qui ne sont plus là, de mes copains Radioamateurs. J’ai aussi une vie de famille.

Avec mon fils, nous avons réalisé ce site hébergé sur un serveur personnel à mon domicile, je ne dépends de personne pour publier!

C’est agréable d’être son maître, non ? Voilà, j’espère vous avoir rassuré, Monsieur le journaliste du Creusot.

La nature qui borde notre maison m’apporte sérénité, loin de ce que j’ai connu dans la ville où je suis né et que j’ai aimé, mais qui n’est plus la ville de mon enfance et qui ne sait plus être désirable. Merci encore à vous pour vous être fait du souci pour moi.

Pascal de F0DMG

1 thought on “Un petit article dédié à un journaliste du Creusot qui, sans aucun doute, se reconnaîtra

  1. Très bel article. Son auteur, sait trouver les mots, lesquels m’enrichissent toujours. Bravo !
    Ce n’est pas un article engagé, non mais qui donne les occupations, les passions d’une personnes très intéressante et passionnée. Néanmoins, c’est un article qui donne de nombreuses clés de lecture parmi lesquelles celle de permettre effectivement au journaliste auquel il est fait allusion de se reconnaître.
    Bravo l’artiste, la suite semble … annoncée.
    R. Chalier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link