23/07/2024

Ici 3 Kilo Volt, c’était la voix de l’ami Roger de F3KV, tout cela ne nous rajeunit pas ! A l’époque, je devais avoir 21ans, c’est grâce à un autre radioamateur, Raymond (F1FDH), à qui je consacrerai bientôt un petit article, que j’ai rencontré Roger. Lors d’une visite chez l’ami Raymond, ce dernier me proposa de l’accompagner chez F3KV et ainsi de faire sa connaissance. Alors Jeune SWL (écouteur d’ondes courtes), chaque jour en fin d’après midi, de retour de mon travail au début des années 80, j’écoutais un QSO (contact radio), sur le relai R6 de Mont Saint Vincent sur 145,750 Mhz. J’avais affublé, ce moment convivial, Le QSO des patates, on y parlait plus de jardin que de radio, mais que cela était sympa et fait de camaraderie. Roger était de ce QSO. C’est donc non sans un certain plaisir que j’ai accompagné F1FDH Raymond pour rencontrer 3KV. Je ne fus pas surpris de rencontrer un homme qui correspondait à l’idée que je m’en faisais. Jovial, accueillant, souriant à la voix et à la bonhomie qui le rendait abordable. Tout commença par une visite de la station, une petite construction en dur devant le jardin.

Ce qui m’avais impressionné c’était le système mécanique de rotation des antennes que Roger avait bricolé. Alors que nombre d’opérateurs utilisaient et utilisent des rotors à moteur électrique dotés d’un cadran indicateur d’azimut, l’ami Roger avait conçu un système manuel et efficace. Poulie, pignons et chaine de vélo, une manivelle et une ficelle, avec un plomb de pêche, pour indiquer l’azimut et les points cardinaux inscrits à la craie sur le mur comme indicateurs. Le tour était joué, pas de panne, pas de consommation d’énergie! Sacré Roger, il était revenu au Creusot, m’avait t’il dit à sa retraite, quittant Beuzeville en Normandie où il avait un commerce de radioélectricité. Il m’avait expliqué avoir aussi été Gendarme. Après cette première rencontre chaleureuse, je suis retourné chez Roger régulièrement. J’admirais chaque fois une de ses antennes assez particulière, Roger l’avait bien remarqué ! La vie et le travail m’a fait quitter le Creusot, j’ai ainsi perdu de vue Roger, que je n’oubliais pas. Plus tard, m’installant à Glux en Glenne dans le département de la Nièvre, toujours pour le travail, je me suis rapproché du Creusot. J’ai profité de cette opportunité pour revoir Roger. Toujours, vaillant et amical, mis à part le poids des années, Roger était toujours égal à lui-même. Nous nous sommes retrouvés avec plaisir et même pu partager notre passion commune, une partie de pêche mémorable, qui me laisse de lui un souvenir joyeux. Quelques temps plus tard hélas, F3KV tira sa révérence pour l’éternité. Un copain s’en était allé, pourtant quand je pense à lui, je souris car c’était un joyeux drill! Je me souviens de nos discussions sur les sujets qui le passionnaient, la télégraphie (le Morse), qu’il affectionnait, la vidéo , la pêche et son accordéon. Je me souviens aussi de ses appels sur les ondes qui le différenciaient de nous tous « Ici 3 Kilo Volt, Kenavo les copains », j’avoue que cela me manque.

Roger F3KV en 1952.

Après sa disparition un copain radioamateur, m’a dit que la fille de Roger voulait me voir. Le motif de cette demande me toucha beaucoup et me donne encore aujourd’hui les larmes aux yeux. Elle m’expliqua qu’à la demande de Roger, elle me remettait la fameuse antenne que j’admirais à chaque visite, il avait laissé ses instructions. Cette antenne, je l’ai toute démontée, remise à neuf, je l’ai précieusement rangée. Aujourd’hui en retraite et ayant acheté une maison dans un petit village, je peux à nouveau installer mon pylône et mes antennes. Celle que F3KV, m’a léguée, retrouvera l’altitude dans quelques jours. Kenavo Roger, je ne t’oublie pas, je trinque avec toi de ce petit coup de calvados que tu aimais tellement offrir à tes visiteurs. Si il y a un paradis des OM, (radioamateurs) , tu dois y être en bonne place, parmi ceux qui ont fait vivre ma passion pour la radio, pour ta gentillesse et ta joie de vivre, tu as ta place dans mon Panthéon des bons copains.

Merci infiniment à F5CUN, l’ami Gérard, qui m’a passé ces belles photos de Roger, avec beaucoup de gentillesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link