23/07/2024

C’est fait, le socle de mon pylône est réalisé après un an de gestation, alors heureux ? Oh que oui!

Les fouilles: 1m 40 de profondeur, 1m 20 de large, ça c’est fait !
Coffrage de la dalle d’appuie pour le socle du Pylône.
Une montagne de sable, de gravier, et des sacs de ciment, une bétonnière, prêtée par le voisin, (un grand merci à toi Noël). Un bon coup de main d’XYL, courageuse et motivée! ……
…… et , et voilà c’est fait !
Que c’est beau un socle de pylône le soir sous les arbustes, (je rigole, quoi que!)
Bon, dans quelques semaines il sera en polarisation verticale, yesss. La suite au prochain épisode, (enfin après séchage complet).
  • La prise du béton s’effectue (selon divers paramètres) en quelques heures.
  • La résistance, elle, croît petit à petit jusqu’à pratiquement atteindre, à partir de 28 jours, sa résistance finale. Car on dit que le béton durcit tout au long de sa vie !

En effet, même si au bout de 2/3 jours, votre béton est déjà très résistant, le processus d’hydratation de la poudre de ciment puis de durcissement de ce dernier va prendre un peu plus de un mois.

Plusieurs facteurs peuvent jouer sur la phase séchage de votre béton. En effet, selon les conditions climatiques du moment, la qualité du béton (dosage de l’eau, des granulats…) l’utilisation d’adjuvants, le séchage de votre béton peut être ralenti ou alors accéléré.

Il existe une formule qui précise la montée en résistance du béton en fonction du nombre de jour. Cette formule est définie dans les règles de calcul BAEL 91.

Pour les curieux, en voici le détail :

  • à 2 jours : 30%
  • à 7 jours : 70%
  • à 14 jours : 85%
  • à 21 jours : 90%
  • à 28 jours : 95%

A savoir: Vous retrouverez également tout sur le temps de séchage du béton dans la norme NF EN 206-1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link