23/07/2024

F6IKY ALAIN par Roland F6GDL

Alain était arrivé à Châteaurenaud (Louhans) en 2004 en provenance de la Haute-Savoie.

J’ai fait rapidement sa connaissance quand je suis moi-même arrivé en Bresse, grâce à son transpondeur F5ZJW qui arrivait très bien au QRA et nos nombreux QSO réguliers qui ont suivi, puis toutes nos rencontres et nos 600 Ω.

Nous avions la même vision du radioamateurisme « moderne » (bien que nous soyons des anciens OM …) et les mêmes centres d’intérêt en la matière. Alain, ne faisait pratiquement plus de décamétrique si ce n’est qu’un peu de SSTV et de DRM. Cela ne l’intéressait plus. D’ailleurs, n’avait-il pas cloué son manip. au mur… (par vengeance, HI).

     Comme moi, je pense que ce qui l’intéressait le plus maintenant, c’était l’association de la radio et de l’informatique.  « Je suis branché informatique » comme il l’écrivait. Toujours à la recherche d’innovation et à la découverte des nouvelles technologies et des nouveaux modes.

 

Alain avait un caractère bien trempé et ne craignait pas de dire ce qu’il pensait, ce que j’appréciais chez lui. C’était surtout un OM franc, direct et généreux sans la moindre jalousie ou hypocrisie.

Je le cite :  Ma définition du radio-amateurisme (disait Alain) elle est simple :

C’est l’auberge espagnole,

 » chacun trouve ce qui l’intéresse, ce qu’il comprend, en fonction de ses goûts,

sa culture, ses convictions…tout en respectant le choix des autres et sans imposer le sien « 

 

Alain était surtout un touche-à -tout comme il aimait à le dire, On lui devait, outre son transpondeur, un relais C4FM, un accès au RRF, la météo de Louhans diffusée toutes les 60 minutes sur le transpondeur, l’APRS et plein d’autres choses. Son site était également une référence en la matière. (Toujours consultable à ce jour grâce à un OM que l’on remercie). C’est ici: https://f6ikyradioamateur.pagesperso-orange.fr/index2.html

  Bon technicien, bricoleur de génie et d’une dextérité incroyable qui me laissait admiratif. Il était toujours prêt à rendre service et ce, sans attendre. Le dynamisme étant aussi un des traits marquants de son caractère.

 

Enfin, je suis très fier d’avoir pu initier Alain à la pratique de la DATV sur QO100 (le seul du 71).

Malheureusement, début 2022, la maladie en a décidé autrement et Alain nous quittait bien trop rapidement, laissant au sein de la communauté des nombreux radioamateurs qui l’ont connu, un immense vide derrière lui.

Salut Alain et merci.

Roland F6GDL

Une rencontre professionnelle et le partage d’une passion.

Dans les années 80s, je quittais la ville du Creusot et la société Jeumont Schneider-Rail (ex Creusot-Loire Unité Traction) où je travaillais, pour rejoindre l’entreprise d’un de mes oncles, à Saint Quentin Fallavier dans le nord du département de l’Isère. Après la mécano-soudure et la programmation de robots de soudage, j’avais l’opportunité de découvrir un nouveau domaine, la maintenance de matériels de manutention et la reconstruction de chariots élévateurs.

Mécanique, chaudronnerie, traction électrique ou thermique, hydraulique, électromécanique et électronique, c’est tout cela un chariot élévateur. Pour moi un nouveau monde et surtout un nouveau challenge, qui se présentaient . Je devais donc me construire une expérience de technicien, compétent dans tous les domaines que j’ai évoqués plus haut. Un domaine en particulier me passionnait, l’électronique et justement parmi mes loisirs, un tenait une grande place, le radio amateurisme et l’électronique. En bavardant avec mes nouveaux collègues à ces propos, on m’apprit que parmi le personnel se trouvait deux radioamateurs, un technicien maison, ainsi qu’un technicien indépendant. Cet artisan avait pour indicatif, F6IKY, son prénom était Alain. Ce qui attisa ma curiosité, c’est la façon dont mes nouveaux collègues parlaient d’Alain, des propos qui laissaient paraitre un certain respect et surtout une grande admiration.

Que justifiaient toutes ces louanges ? Très vite j’ai fait la connaissance du personnage, déjà rien que l’aménagement de son utilitaire atelier, impressionnait les jeunes techniciens, moi à 27 ans je n’avais jamais rien vu de pareil ! Nous étions dans le milieu des années 80, souvenez-vous (pour ceux qui ont vécu cette période), des caméras de reculs, des écrans, des antennes, des émetteurs radio, impossible de ne pas penser à K2000, le feuilleton TV, son Mercedes avait le look de KITT, mais en plus gros ! Déjà ça impressionnait, mais le bonhomme encore plus, un regard transperçant, un fort caractère et pourtant si attachant.

Nous n’intervenions pas chez les mêmes clients et nous nous croisions rarement à l’atelier ou bien encore lors de ses passages au magasin de pièces détachées. J’aurais pourtant aimé lui parler de notre passion commune pour l’émission d’amateur, le jeunot que j’étais était tellement impressionné par « l’Ancien ». Un jour pourtant une intervention chez des clients, m’en donna l’occasion, mais pas de la façon dont je l’imaginais, ohhh non ! J’intervenais à Grésy sur Aix, près des rives du lac du Bourget, sur un chariot élévateur loué à une plateforme de distribution, par notre boite. Alain y avait un parc de chariots élévateurs à s’occuper dans le cadre d’un contrat de maintenance. Je venais de terminer mon intervention, quand un responsable technique de la plateforme, me demanda de bien vouloir regarder, un des chariots dont Alain avait la charge, m’indiquant que ce dernier tardait à intervenir. Humm, après une grande hésitation et la persuasion dont a su faire preuve mon interlocuteur, je cédais non sans une certaine crainte, et j’avais raison !

 

A peine accroupi sur l’appareil pour démonter la partie qui posait problème, j’entendis derrière moi un grand coup de gueule ! Je restais un instant tétanisé, je rassemblais tout mon courage pour me redresser et faire face à la situation. Alain, rouge de colère m’invectivait, tu n’as pas à toucher mes chariots, ce sont mes contrats, fous le camp de là ! », je n’arrivais même pas à bredouiller un semblant de mot pour justifier la situation. Alain en colère, c’était impressionnant ! Un instant, percevant mon trouble, son ton s’adoucit et me tapant sur l’épaule, il me dit, allez viens boire un café, je te l’offre. Devant ce café, je pu lui expliquer le pourquoi de mon intervention sur ses matériels. Puis ce fut pour moi l’occasion de lui parler de ma passion pour la radio et là encore, je fus impressionné par ses connaissances en la matière. Quand deux passionnés se parlent, alors la convivialité arrive.  Soupe au lait, fort caractère, mais Alain c’était surtout un cœur d’or, pour qui le mot amitié avait un sens, une fidélité et un partage de ses connaissances, jamais démentis. Sincère, exprimant toujours ses convictions avec franchise et sans faux semblant, on ne lui marchait pas sur les pieds, c’était Alain.

Après quelques années passées à Inter-manutention, je quittais l’entreprise pour voler de mes propres ailes et prendre la responsabilité d’un service de maintenance. Je perdis de vue mes collègues. Je garde un très bon souvenir de l’entreprise car j’y ai aussi rencontré Denise mon XYL, elle y était secrétaire, au Service après-vente, elle aussi dans ses fonctions a connu Alain, elle aussi m’avait impressionné par son professionnalisme, je l’ai gardée pour moi, HI.

Quelques années plus tard retrouvant ma Saône -et -Loire natale et ayant depuis, obtenu un modeste certificat d’opérateur radioamateur, quelle ne fut pas ma surprise de retrouver Alain qui avait quitté sa Haute-Savoie pour s’installer dans la Bresse louhannaise. C’est grâce à l’initiative d’un autre Radioamateur que j’ai eu ce plaisir de contacter Alain F6YKY, sur les ondes.

L’occasion m’est donnée ici, de remercier Roland F6GDL, grâce à lui nous avons pu nous remémorer, Alain et moi, ces années si vites passées et les bons souvenirs partagés à Inter-manutention. Merci Roland, je dois à ton initiative ces retrouvailles et des moments formidables.

Hélas le courage et la volonté n’ont pas permis à Alain de vaincre le mal qui l’accablait, il nous a quitté très brutalement, nous avions tellement à apprendre encore de lui et à partager, il avait d’immenses connaissances radio-électroniques qu’il ne gardait pas pour lui.

 Alain a laissé un grand vide, dans notre petite communauté, encore aujourd’hui un grand nombre de copains ressentent beaucoup de tristesse après sa disparition.

Depuis, avec le soutien de Roland F6GDL, j’essaye de maintenir notre contact radio chaque semaine, en hommage à notre copain disparu. Venez nous rejoindre, nous vous y invitons, pour ce QSO des Copains, qui a lieu tous les mardis soirs, à 21h15, sur le relais de Mont Saint Vincent (R6), sur la fréquence de 145.750 Mhz.

Quelle fierté de t’avoir connu Alain F6IKY, tu restes présent dans nos pensées les plus fraternelles !

Un Grand Merci à : F6GDL Roland

                                    F5MJS Michel

                                   F5JRX Bruno

Les copains qui par leur fidélité à notre sympathique rendez-vous, en permettent sa pérennisation.

Pascal F0DMG

                                 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link