23/07/2024

Les radioamateurs ont joué un rôle crucial dans la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, utilisant leurs compétences en communication sans fil pour transmettre des informations vitales, coordonner des activités de résistance et fournir un lien essentiel entre les forces alliées et les mouvements de résistance locaux à travers l’Europe occupée par les forces de l’Axe.

Voici un aperçu de l’histoire des radioamateurs dans la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale :

Réseaux clandestins de communication : Dans de nombreux pays occupés par les forces de l’Axe, des réseaux clandestins de communication ont été établis pour permettre aux résistants de coordonner leurs activités et de transmettre des informations aux forces alliées. Les radioamateurs étaient souvent au cœur de ces réseaux en raison de leur expertise en communication sans fil et de leur capacité à opérer de manière discrète.

Opérations clandestines : Les radioamateurs ont souvent risqué leur vie pour mener des opérations clandestines de communication. Ils opéraient souvent à partir de postes de radio cachés dans des lieux secrets, utilisant des équipements improvisés pour éviter la détection par les forces d’occupation.

Transmission de renseignements : Les radioamateurs étaient chargés de transmettre des renseignements vitaux aux alliés, notamment des rapports sur les mouvements des troupes ennemies, des informations sur les installations militaires et des détails sur les conditions locales dans les territoires occupés.

Coordination des opérations de sabotage : Les radioamateurs ont également joué un rôle crucial dans la coordination des opérations de sabotage menées par les mouvements de résistance. En transmettant des instructions et des plans opérationnels, ils ont contribué à perturber les lignes de communication et les infrastructures militaires de l’ennemi.

Assistance aux pilotes abattus : Les radioamateurs ont souvent aidé les pilotes alliés abattus en leur fournissant un soutien radio et en facilitant leur évasion et leur rapatriement en transmettant des messages de détresse et en coordonnant les opérations de sauvetage.

Risques et répression : Les radioamateurs engagés dans la résistance étaient confrontés à des risques considérables, y compris la capture, la torture et l’exécution par les forces d’occupation. Malgré ces dangers, de nombreux radioamateurs ont continué à soutenir la résistance avec détermination et courage.

Dans l’ensemble, les radioamateurs ont joué un rôle crucial et souvent méconnu dans la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, utilisant leurs compétences en communication sans fil pour soutenir les efforts de guerre des alliés et contribuer à la libération de l’Europe de l’occupation nazie. Ils ont démontré une détermination et un dévouement remarquables dans des circonstances extrêmement difficiles, laissant un héritage durable dans l’histoire de la résistance et de la radio amateur.

3 thoughts on “Les radioamateurs dans la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale

  1. Bonjour
    Nous sommes un tout jeune radio club F4KNU qui vient d’être crée dans le Département 82 le Tarn et Garonne
    Le 23 juin 2024, nous allons présenter notre activité de radio amateur et l’importance de la radio pendant la 2eme guerre mondiale a la commémoration du massacre qui a eu lieu dans le ville de Dunes (82)
    https://fusilles-40-44.maitron.fr/spip.php?article240044
    Nous vous serions reconnaissant si vous nous accordiez autorisation de réutiliser les très complètes informations de votre page
    http://lvp71.fr/2024/03/27/les-radioamateurs-dans-la-resistance-pendant-la-seconde-guerre-mondiale/

    Vous remerciant chaleureusement de votre aimable retour

    Le Radio club F4KNU »

    1. Bonjour et 73s à toute l’équipe de F4KNU,

      Je viens de prendre connaissance de votre message et y réponds avec plaisir. Vous avez tout mon soutien pour la préparation de vos activités dans le cadre de la commémoration et de l’information au grand public sur le rôle de la radio dans la Résistance, ainsi que sur les radioamateurs qui ont contribué à cette période historique. Bravo à vous pour ce travail mémoriel que vous réalisez.

      Vous pouvez donc utiliser tout ce qui pourrait être utile à vos préparations. D’autre part, si vous souhaitez communiquer sur ce beau projet, n’hésitez pas à me faire parvenir des explications, articles, présentations ou photos. J’aurai plaisir à les publier sur LVP71 afin de participer à la promotion de votre magnifique initiative. Être radioamateur, c’est aussi le partage.

      Ayant connu ou ayant eu des liens forts avec de grands résistants du Vercors, votre projet me touche particulièrement. Encore une fois, n’hésitez pas à me solliciter, mon site vous est ouvert avec grand plaisir.

      Amitiés à toute l’équipe et au plaisir de vous lire,

      Pascal (F0DMG)

  2. Bonjour,
    merci pour cet article, en effet, beaucoup de personnes ont aidé la résistance et sont peu connus car n’ont pas tous des décorations et n’apparaissent pas dans les écrits des historiens.
    Je pense à mes grands parents et à mon père, ils cachaient des armes pour la résistance et ont été dénoncé, mais les allemands n’ont rien trouvé et ont échappé de peu au peloton.
    C’était dans le 82…
    Pour F4KNU, félicitations pour le slogan  » Si tous les gars du monde » de votre nouveau radioclub, pour info il existe un compte Facebook traitant du maquis de Lavit dans le 82: https://www.facebook.com/groups/1736560279990757
    73, jean-Pierre de F1HFW https://www.qrz.com/db/F1HFW

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link