23/07/2024

Début du 20e siècle : Les débuts de la radio amateur remontent au début du 20e siècle avec le développement de la radio. Les premiers opérateurs amateurs utilisaient des équipements rudimentaires pour établir des communications radio à courte distance.

Années 1930-1940 : Avec l’amélioration des technologies de communication, les radioamateurs ont commencé à explorer les bandes de fréquences plus élevées et à établir des contacts sur de plus longues distances. Cependant, les communications à longue distance étaient souvent limitées par les conditions atmosphériques.

Années 1950 : Les relais radioamateurs ont commencé à émerger dans les années 1950 avec l’utilisation de répéteurs. Un répéteur est un dispositif qui reçoit un signal radio sur une fréquence et le transmet simultanément sur une autre fréquence. Cela a permis aux radioamateurs de surmonter les limitations de distance en utilisant des fréquences VHF (Very High Frequency) et UHF (Ultra High Frequency) pour des communications à plus longue portée.

Grâce aux ondes radio, les membres de l’Adrasec, peuvent retrouver les balises de détresse des avions qui se sont écrasés

Années 1960-1970 : La popularité des relais radioamateurs a continué de croître au cours de cette période. Les radioamateurs ont établi des réseaux de répéteurs qui couvraient de vastes zones géographiques, facilitant les communications sur de plus longues distances. Ces réseaux ont souvent été utilisés pour les situations d’urgence et les opérations de secours.

Années 1980-1990 : Les avancées technologiques ont permis l’utilisation de modes numériques et de systèmes informatiques dans les relais radioamateurs. Cela a élargi les possibilités de communication et a offert de nouvelles fonctionnalités aux opérateurs.

Années 2000 à aujourd’hui : Les relais radioamateurs continuent d’évoluer avec l’intégration de technologies numériques, de réseaux informatiques et d’Internet. Les radioamateurs peuvent désormais utiliser des réseaux de relais interconnectés à l’échelle mondiale, facilitant les communications internationales.

Les relais radioamateurs jouent un rôle crucial dans les situations d’urgence, fournissant un moyen de communication fiable lorsque les infrastructures traditionnelles peuvent être compromises. Ils restent également un outil précieux pour les radioamateurs qui cherchent à établir des contacts sur de longues distances et à participer à des expérimentations techniques.

Je ne peux parler des relais sans évoquer F1ZYG. Cet équipement est le fruit d’un grand travail de la part de son responsable, Roland F6GDL. J’ai donc décidé de consacrer un article à ce système, fruit d’un travail assidu de Roland, cela en vaut bien la peine ! »

« I cannot speak about relays without mentioning F1ZYG. This equipment is the result of great work from its manager, Roland F6GDL. Therefore, I have decided to dedicate an article to this system, a product of Roland’s diligent work, as it is well worth it!

C’est ici / It’s here

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link