23/07/2024

Comme je l’avais précédemment exposé dans le préambule à ce premier article du genre, mes lectures adolescentes m’avaient conduit à m’intéresser à la résistance dans le Vercors et aux figures héroïques qui en étaient les acteurs.

Les circonstances de la vie, ou plutôt le destin, m’ont amené à quitter Le Creusot pour m’installer dans le département de l’Isère, le 38, où se trouve le Vercors, ce plateau magnifique entre Grenoble (38) et Romans-sur-Isère (26). Mon épouse, originaire de Lyon et adepte du ski de fond, était une connaisseuse du Vercors. Elle non seulement m’a servi de guide, mais m’a aussi initié au ski de fond. Nous avons eu le privilège de passer du temps sur le plateau.

À Vassieux-en-Vercors se trouvait un musée consacré au Vercors et aux événements tragiques de 1944.

C’est ainsi que nous avons rencontré Monsieur La Picirella, dont le musée était l’œuvre. Résistant courageux, il a consacré sa vie au souvenir de ses camarades du maquis. Nous avons rapidement sympathisé avec cet homme jovial et affable.

J’ai découvert qu’il était l’auteur d’un des livres que j’avais lu sur le sujet quinze ans auparavant. Il m’a également confié ses préoccupations concernant certaines manipulations et libertés prises avec l’histoire à des fins touristiques par certaines autorités. Il tenait à ce que ces lieux demeurent des sites mémoriels et non pas des parcs d’attractions aux multiples marchands du temple .

À travers un ouvrage rédigé par un universitaire de Lyon 3, relatant les exploits de Jo (Joseph Lapicirella), j’ai pu comprendre que le jeune homme qu’il était en 1944, avait fait preuve d’un courage extraordinaire lors de la libération de Romans. Il avait pris d’énormes risques pour dégager la voie à ses camarades et les protéger.

Il nous avait confié ses colères, notamment envers ceux qui déformaient la vérité historique, dont il était l’un des survivants. Il m’avait même remis une copie d’une lettre dénonçant ces faits. Ce grand Monsieur a eu la gentillesse de dédicacer un de ses ouvrages à mon épouse et à moi. Je suis pleinement conscient d’avoir rencontré l’un de ces hommes qui ont façonné l’histoire de notre France. Monsieur Lapicirella, les combats menés par vous et vos frères d’armes ont offert à nos générations le précieux cadeau de la liberté. Nous vous serons éternellement reconnaissants. Nous ne vous oublierons jamais.

‎Sources: https://www.livre-rare-book.com/book/5472551/1297


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link